L'univers nous écoute

October 30, 2017

"Ecrivez votre propre histoire et faites confiance à l'univers pour vous la livrer" ~ Esther Hicks

 

Comme tout être humain j'ai peur.

Comme tout être humain je doute.

Comme tout être humain j'hésite.

 

Et comme tout être humain j'ai besoin d'être rassurée.

Que l'on me montre que mes choix sont les bons.

  

Aujourd'hui j'ai eu encore une fois la preuve que nos pensées sont écoutées. Que la vie répond à nos demandes de la manière la plus juste qui soit.

 

Pour  bien comprendre je vous emmène en voyage dans mon passé.

 

De la peur du manque... 

 

J'ai toujours eu une peur liée au manque. Manque d'argent, manque d'amour, manque de nourriture, manque de temps... Je pense que ce doit être l'une de mes peurs principale et elle touche à tout domaine de ma vie.

 

Cependant j'ai toujours eu de quoi palier à ces peurs. Je ne me suis que très rarement retrouvée dans des situations vraiment critiques et je m'en suis toujours sortie avec plus que ce que je pensais pouvoir obtenir.

 

Le travail par exemple.

Puisque c'est le sujet dont je souhaite vous parler aujourd'hui.

J'ai toujours eu une peur panique du CDI. Oui cela pourrait paraître totalement paradoxal au vue d'une peur du manque ! Mais j'ai peur de l'engagement aussi... par peur du manque de liberté ! 

Donc, je n'ai jamais couru après un CDI. Et le CDI ne m'a jamais couru après ! 

Il y a bien un ou deux employeurs qui me l'ont proposé, mais je n'ai jamais donné suite. Rien qu'a l'évocation d'un contrat à "durée indéterminée", mes poils de bras se dressaient et je manquait de suffoquer.

 

Aussi, lorsque je suis arrivée chez mon dernier employeur, et qu'au bout de deux mois, non seulement je n'avais pas envie de m'enfuir en courant mais en plus je caressait l'idée de prolonger celui-ci par un CDI... j'en étais la première surprise !

 

Il faut dire que ce que je recherche dans un travail est bien sûr l'intérêt de la mission mais surtout l'ambiance de travail. Et là, tout y étais !

 

Mais après deux CDD, et neuf mois de bons et loyaux services le CDI n'était pas assuré...

En parallèle, j'ai intégré cette année un groupement de thérapeutes qui correspond parfaitement à ce que je cherche, nous échangeons nos soins, ce qui me permet de découvrir d'autres pratiques, prendre soin de moi, et faire évoluer mes propres pratiques. Moi-même j'avance bien plus rapidement sur mon chemin personnel et professionnel. Et mes clients en profitent aussi puisqu'ils sentent que mes soins sont plus forts et mes ressentis plus profonds.

Alors, quand nous avons décidé de transformer ce groupement et le faire lui aussi évoluer, j'ai répondu présente.

 

Le travail est grand, les challenges encore plus, la montée en compétence que je vois avec ce défi est passionnante, bref tout y est ! Tout est à faire, donc tout est possible !

 

Mais la peur du manque d'argent est toujours là.

 

Après tout, bien que notre projet (Les Arcs-en-Ciel) soit tout à fait passionnant, cela ne va pas payer le loyer et les factures tout de suite.

 

Alors quand j'ai su que le poste dans lequel j'avais fait mes preuves pendant 9 mois ouvrait en CDI, j'ai tout de suite voulu présenter ma candidature.

 

Et je me retrouvais face à un choix Cornélien. Car je sentais au fond de moi que j'avais un choix à faire. Que l'univers, la vie, l'abondance me demandait de prendre position.

Et choisir c'est renoncer.

Terrible pour quelqu'un qui à peur du manque n'est ce pas ?

 

 

... Au choix de la confiance.

Je savais qu'il me faudrait du temps pour développer mon activité au sein des "Arcs-en-Ciel" et je ne voulais pas non plus renoncer à la sécurité financière d'un emploi à plein temps.

 

J'ai donc décidé de mettre toutes mes chances de mon coté et laisser l'univers m'emmener sur le meilleur chemin.

Au moins je n'aurais pas de regret et je lâchais prise.

 

Et le verdict est tombé: je ne suis pas prise en CDI.

 

Je sentais avant de la connaitre que la réponse serait négative. Mais je ne savait pas encore si cela me rendrais triste ou joyeuse.

 

Il faut bien comprendre que j'aurais accepté l'un ou l'autre choix avec plaisir. Mais l'un faisait tout de même plus battre mon cœur que l'autre.

Cependant, prise dans mes peurs je ne savais plus quoi faire et quelle décision prendre.

 

L'univers m'a montré la voie. La vie m'a proposé une solution que je n'aurais moi-même pas pu trouver !

 

Je ne suis pas en CDI ce qui me permettras d'avoir tout le temps dont j'aurais besoin dans les mois à venir pour me former et développer mon activité au sein de notre association, et l'on me propose un contrat d'intérim à la place pour que ma peur du manque d'argent ne vienne pas trop entacher la joie et le dynamisme nécessaire à la mise en place de ce projet !

 

Et oui, pour quelqu'un qui à peur du manque QUEL CADEAU !

Comme le dit le proverbe, j'ai droit au beurre et à l'argent du beurre ! A ce stade j'ai même droit au sourire de la crémière ! 

 

Mon égo pourrait bien sur s'insurger de ne pas avoir été prise dans un poste pérenne, mais la raison évoquée est tellement en contradiction avec le travail fourni, que j'ai su tout de suite d'instinct que c'est un signe de l'univers en réponse à ma demande.

 

Alors je ris et je dit merci l'univers, encore une preuve que tu m'as entendue !

Alors, vous aussi gardez confiance, et demandez car vous obtiendrez !

 

 

Hey, petite info, OUI, il y en a pour tous le monde... Car nous n'avons pas tous les mêmes besoins ! ;)

 

Please reload

Featured Posts

Le bien-être du corps passe par l'assiette.

May 12, 2018

1/9
Please reload

Recent Posts

October 30, 2017

January 1, 2016